Google+ La Gazette de Bigbull: DÉCOUVRONS LES NAVIRES CÂBLIERS

SOUVENEZ-VOUS

OHÉ DU NAVIRE ! *** Retour de la GAZETTE DE BIGBULL avec un article sur un caboteur de la Seine ... le FRISIAN INO ... ***

dimanche 5 janvier 2014

DÉCOUVRONS LES NAVIRES CÂBLIERS

Aujourd'hui profitons des photos d'Eugène Gillet pour découvrir un navire à la spécialité bien spécifique, le NAVIRE CÂBLIER.
NAVIRE CÂBLIER EN APPROCHE DE BREST
Le monde moderne a ses exigences et l'homme se doit sans cesse d’innover, d'inventer afin de pouvoir les satisfaire. L'apparition du télégraphe a entraîné un nouveau besoin, pouvait-on relier les continents séparés par des océans ou des mers avec des câbles afin de permettre la continuité de transmission des informations ? Dès le 19ème siècle l'homme s'est mis à la tâche pour trouver une solution et dès 1851 le 1er câble sous-marin fut déposé en Manche par un remorqueur à vapeur transformé en câblier, le GOLIATH. Le 1er câble transatlantique long de 4200 km fut lui déposé en 1865 par le GREAT EASTERN, paquebot transatlantique britannique de 1858. A partir de 1872 l'on vit les premiers navires câbliers sortirent des chantiers, jusqu'alors on transformait des navires pour les adapter à cette tâche. (source Wikipédia)
LE CÉLÈBRE PHARE DU "PETIT MINOU"

SINGULIÈRE SILHOUETTE DEVANT CAMARET SUR MER

LE PHARE REGARDE CE BATEAU QUI RELIE LES HOMMES













Les caractéristiques demandés à ce genre de navires sont la robustesse et la bonne tenue en mer afin d'accomplir de long séjour sous toutes les latitudes et par tous les temps. De bonnes capacités de stockage pour les câbles a déposer mais également pour les stocks de nourritures, d'eau et de combustibles permettant des périodes de 30 à 45 jours de mer. Egalement dans sa conception, les capacités de ballastages sont très étudiés car le navire "dépensant" sa cargaison câbles en même temps que ses approvisionnements son assiette nécessite une surveillance constante. Enfin ces navires doivent être très maniables car la pose de câbles peut nécessiter un positionnement du navire au mètre près.
A QUAI A BREST

LA PLATE FORME HÉLICOPTÈRE

LE ROBOT SOUS-MARIN















Il existe plusieurs sortes de navires câbliers, les poseurs capables de travailler sur longue distance, les navires de réparation capables de relever les câbles et d'assurer la maintenance, des côtiers travaillant sur de petites distances et enfin des mixtes du style océanographique et câblier.
LOUIS DREYFUS ARMEMENT POUR UN NAVIRE AU RIF FRANÇAIS

LA POUPE ET PLATE-FORME DE TRAVAIL

VUE GÉNÉRALE DE LA PROUE















Le navire câblier, ILE D'AIX, du groupe Louis Dreyfus Armateurs est immatriculé au RIF (Registre International Français). Il a été construit en 1992 et il peut accueillir jusqu'à 244 personnes à son bord. 

LA PROUE ET SON BLOC DAVIER AVANT
Davier = poulie de grand diamètre avec un profil à plat ou en V


Ce navire présente une surface de pont de 1200 m², dispose de quatre grues (68 tonnes, 2 x 10 tonnes et 5 tonnes) et peut embarquer 2000 m3 de câbles, soit une charge de 3500 tonnes. Doté de deux moteurs de propulsion Wärtsilä et de quatre propulseurs (deux azimutaux et deux en tunnel), le navire peut atteindre la vitesse de 13 nœuds (24,076 km/h).

IMO : 9009310
Année : 1992
Tonnage : 12518
DWT : 8263
Longueur : 145.7
Largeur : 21.6
Chantier : Far East-Levingston à Singapoure
Historique des noms : 1992 GLOBAL MARINER - 04 BADARO - 07 GULMAR BADARO - 11 ILE D'AIX
Enregistrer un commentaire