Google+ La Gazette de Bigbull: LES MILITAIRES ENVAHISSENT LE RADOUB ...

SOUVENEZ-VOUS

OHÉ DU NAVIRE ! *** Retour de la GAZETTE DE BIGBULL avec un article sur un caboteur de la Seine ... le FRISIAN INO ... ***

jeudi 28 mai 2009

LES MILITAIRES ENVAHISSENT LE RADOUB ...

Non pas d'inquiétude, il ne s'agit pas d'une invasion dans un petit état des Caraïbes, mais tout simplement de l'entrée de quatre navires militaires dans le bassin de radoub de Fort-de-France.

A la queue leu leu ... on rentre dans le bassin ...

- Ce bassin de radoub ou forme de radoub est un bassin que l'on assèche pour la construction et la réparation des bateaux. Les premières formes étaient simplement creusées mais en raison de la faible résistance, le modèle bétonné est arrivé. Au fond de la forme on trouve une ou des ligne(s) de tins permettant au bateau de ne pas se poser directement sur le fond bétonné quand l'eau se retire. Le bassin de Radoub de Fort-de-France a été inauguré le 6 mai 1868 après 10 ans de travail.-

Lors du vidage du bassin des plongeurs vérifient l'alignement des bateaux

Donc le lundi 25 mai 2009, quatre tuyaux gris (péjoratif désignant des navires militaires) ont pénétrés dans le bassin pour une remise à niveau générale qui devrait durer 3 semaines. Au milieu s'est glissé un remorqueur civil que nous verrons plus tard.

Dans l'ordre d'apparition et donc du fond du bassin vers l'entrée nous apercevrons la péniche de ravitaillement en carburant de 200 tonnes, la CI.G7. Celle-ci n'était pas venue dans ce bassin depuis au moins neuf ans. Il est a noter qu'il y a deux péniches de ravitaillement sur Fort-de-France, la deuxième étant une 400 tonnes la CI-G4.

Il était temps que je me refasse une beauté ...


Après une journée et une mâtinée je me sens déjà mieux ...

Ensuite s'est engagé le remorqueur civil.

Puis le RPC MAÏTO (nmr A636) est entré dans le bassin, il s'agit là du costaud de la base navale et en même temps mon préféré. J'aime ce remorqueur tout en rondeur qui inspire force et tranquillité. RPC désignant un Remorqueur Portuaire Côtier.

MAÏTO ... LE COSTAUD ...

se fait nettoyer la coque ...

Enfin le P400 (patrouilleur 400 tonnes) LA CAPRICIEUSE (P684) venue de GUYANE attendait l'ouverture du bassin depuis un bon petit moment, un petit coup de neuf pour ce bateau affecté à la surveillance des côtes de Guyane.

La CAPRICIEUSE ferme la marche ...


Mince toutes mes lignes sont dévoilées ...

Et voilà, ... mais non ... j'avais pas dit quatre navires, et là il me semble ... j'ai cité la péniche, le remorqueur, le patrouilleur et donc, ... ah mais oui mais c'est bien sur, j'ai oublié le petit pousseur-remorqueur de port le MARACUDJA (nmr 31) qui a réussi à se faufiler dans le bassin pour y trouver une petite place. A noter qu'il y a deux pousseurs (le second est le CARAMBOLE nmr 34) de ce type à Fort-de-France et que sur la totalité de ces navires (25 pousseurs de ce type) seuls les deux de Fort-de-France portent un nom en plus de leur numéro.


Une toute petite place pour le MARACUDJA

Donc le bassin de radoub est complet pour au moins trois semaines ... réparations et entretiens des navires sont en cours.


Vue d'ensemble du bassin bien ... plein ... mais vide d'eau !
Enregistrer un commentaire