Google+ La Gazette de Bigbull: UNE CHINOISE A PARIS

SOUVENEZ-VOUS

OHÉ DU NAVIRE ! *** Retour de la GAZETTE DE BIGBULL avec un article sur un caboteur de la Seine ... le FRISIAN INO ... ***

samedi 10 novembre 2012

UNE CHINOISE A PARIS


Il pourrait s'agir du titre d'un film ...


Mais non c'est tout simplement

Une véritable et très belle jonque chinoise amarrée quai de la gare dans le 13ème arrondissement.


Historique extrait du site officiel de La Dame de Canton 

À la fin des années soixante-dix, deux jeunes français réussissent le pari fou de faire fabriquer une authentique jonque chinoise traditionnelle sur le chantier naval de Canton.

La construction de cette dernière jonque chinoise a été conduite selon des plans du XVIIe siècle. 25 mètres de long, 7 mètres de large, d’un poids de 80 tonnes qui comprend : 7 essences de bois exotique, barre franche, membrures et bordées chevillées et cloutées à l’ancienne, gréement à trois mats avec 250m2 de voilure lattée de bambou, sont les caractéristiques de ce bateau hors du commun.





Cette jonque baptisée « La Dame de Canton » quitte son port natal pour plusieurs années de navigation. (première jonque à avoir passé le Cap de Bonne Espérance) et a fait une fois et demi le tour du monde.


En 1981, Agence de presse flottante, elle mène un certain nombre d’actions évènementielles ... Elle a rallié la France sous le nom d'Elf Aquitaine. Le voyage a duré de 1981 à 1984. 


La Dame de Canton en escale à Roseau - Réunion en janvier 1988

Elle a navigué sur les côtes françaises et participé à différents rassemblements (Armada 1994, Brest 1996 et 2000). En 1995, après avoir navigué pendant dix ans pour découvrir différents pays d’Asie, Afrique, Europe, Etats-Unis, soit au total une quarantaine de pays, la Dame de Canton s’amarre au cœur de Paris rive gauche pour s’ouvrir au public en tant que lieu multiculturel. La jonque prend alors le nom de « Guinguette Pirate » et devient un carrefour culturel et pluridisciplinaire entre artistes du monde entier. Elle reprendra plus tard son nom d'origine et s'ouvrira à la privatisation permettant d’être investie également par les entreprises pour des évènementiels uniques et personnalisés.
Enregistrer un commentaire