Google+ La Gazette de Bigbull: SIROCO - EN ROUTE POUR HAITI ESCALE A FORT-DE-FRANCE

SOUVENEZ-VOUS

OHÉ DU NAVIRE ! *** Retour de la GAZETTE DE BIGBULL avec un article sur un caboteur de la Seine ... le FRISIAN INO ... ***

vendredi 22 janvier 2010

SIROCO - EN ROUTE POUR HAITI ESCALE A FORT-DE-FRANCE

Des formes fines et racées pour ce transporteur.

Ce matin beaucoup d'animation dans le port de notre belle cité martiniquaise.

Le TCD SIROCO escale à Fort-de-France.

Toute cette agitation est provoquée par l'escale d'un navire de la marine nationale en route vers la ville sinistrée de Port-au-Prince. Nul besoin ici de rappeler le drame qui frappe la population Haïtienne mais la semaine dernière ordre avait été donné au TCD SIROCO (Transport de Chalands de Débarquement) de se dérouter de sa mission (exercice au large de l'Afrique) et de se rendre au plus vite sur la zone des Caraïbes et en particulier de rejoindre le port de Fort-de-France. Ainsi après cinq jours de traversée de l'Atlantique ce navire est arrivée à 8h45 ce matin.

Numéro 28 présentez-vous ...

Numéro 29 c'est à vous ...

Assisté pour accoster du remorqueur civil ALLIANCE et du militaire MAÏTO le SIROCO est venu se ranger le long du quai de l'hydrobase et a immédiatement commencé ses manoeuvres d'embarquement du fret humanitaire et de véhicules. Pendant ce temps les deux chalands qui ont été largués dès l'entrée dans la baie (nmr 28 et 29) sont venus accoster à la base navale avec l'aide des deux pousseurs de la marine nationale, le nmr 31 MARACUDJA et nmr 34 CARAMBOLE.

Les deux costauds en attente des chalands.

Le RPC MAÏTO un ancien de Mururoa ...

L'ALLIANCE et son poste de commande déporté.

Le SIROCO devrait appareiller dans la nuit et mouiller devant le port de la capitale d'Haïti dès dimanche matin. Long de 168 mètres pour un déplacement de 12.000 tonnes en charge, le TCD peut embarquer 2000 tonnes de fret. Embarquant 4 hélicoptères Puma et Gazelle (2x2) et pouvant mettre en œuvre des chalands de débarquement, il dispose d'un hôpital embarqué avec deux blocs chirurgicaux et 50 lits d'hospitalisation.

Vous pouvez voir mes autres photos de cette escale sur le blog suivant : TCD SIROCO

Le fret amassé par les martiniquais va pouvoir partir.

N'oublions pas la pilotine NODDI présente aussi.

Le remorqueur dans un rôle de pousseur.
Enregistrer un commentaire