Google+ La Gazette de Bigbull: COSETTE ... UNE FIN DE VIE MISERABLE

SOUVENEZ-VOUS

OHÉ DU NAVIRE ! *** Retour de la GAZETTE DE BIGBULL avec un article sur un caboteur de la Seine ... le FRISIAN INO ... ***

samedi 22 novembre 2014

COSETTE ... UNE FIN DE VIE MISERABLE

Plus de 4 ans pour finir au fond de la mer des Caraïbes ... le 25 février 2010 je vous présentais des vues du COSETTE petit RO-RO (roulier) abandonné en baie de Fort-de-France car n'ayant pu décharger sa cargaison à Haïti du fait du séisme.
16 mars 2010, j'avais photographié le COSETTE au quai de l'hydrobase à Fort-de-France.
C'est maintenant par 2500 mètres de fond au large de Saint-Pierre que repose ce navire désormais transformé en épave et qui servira de refuge à la faune des fonds marins. 
Remorquage en sortie de port, l'occasion pour moi de revoir "mon ami" le RPC MAÏTO.
Photo Yvon Perchoc
En route pour l'OCEANISATION. Photo Yvon Perchoc
Nous sommes le 5 novembre 2014, la décision est prise il faut couler le navire au large de la Martinique, son état de délabrement est devenu tel qu'il représente un danger pour le port de Fort-de-France et des voies d'eau apparaissent sur la coque, l'OCEANISATION est donc décidée.
Une chaloupe de sauvetage du COSETTE, pas besoin pour ce dernier voyage,
remarquez les places numérotées et dessinées, faut avoir un petit derrière. 
Photo Yvon Perchoc
La Société Martiniquaise de Remorquage et la Marine Nationale sont chargés de mener à bien cette opération délicate. Il faut que le navire sombre "proprement" en un seul morceau si l'on peut dire. Ainsi l'épave ira reposer au fond de la mer des Caraïbes sans provoquer de pollution supplémentaire.
La fin est proche pour ce petit roulier. Photo Yvon Perchoc
Une fois remorqué sur le lieu choisi de l'immersion c'est à 16h14 que les charges sont déclenchées provoquant alors l'immersion de ce roulier à l'histoire si tragique. Alors appelé ZANOOBIA ce cargo transportait en 1988 à son bord 2200 tonnes de résidus toxiques. Pendant plusieurs mois ce navire vas errer en mer méditerranée dans l'attente d'une solution pour le déchargement et le traitement de sa cargaison. Son errance et le scandale de cette histoire sont à l'origine de la Convention de Bâle sur les mouvements transfrontaliers de déchets dangereux.
05 novembre 2014 à 16h14, c'est la fin pour le COSETTE ... Photo Marine Nationale
Enregistrer un commentaire