Google+ La Gazette de Bigbull: UN HÉROS DANS LE RADOUB ...

SOUVENEZ-VOUS

OHÉ DU NAVIRE ! *** Retour de la GAZETTE DE BIGBULL avec un article sur un caboteur de la Seine ... le FRISIAN INO ... ***

lundi 1 juin 2009

UN HÉROS DANS LE RADOUB ...

Un HÉROS, ici à Fort-de-France et dans le bassin de radoub, pas possible mais c'est qui ? ...

Vous ne voyez pas ? alors regardez bien l'article du 27 mai 2009 vous informant de l'entrée dans le bassin de radoub de navires militaires, regardez bien la photo "vue d'ensemble", au milieu vous ne voyez pas une petite tache orange ? mais si regardez bien, ... et bien c'est lui notre Héros, il s'agit d'un petit remorqueur qui est arrivé sur la pointe de la coque pour se faufiler au milieu des bateaux gris et venir se refaire une santé à Fort-de-France.

Vite avant les militaires, je rentre au bassin en ce 27 mai.

Petite parenthèse, ont dit REMORQUEUR ou TUG, mais que veut dire TUG, c'est tout simplement la réduction du mot anglais "tugboat' qui signifie remorqueur (tug=traction et boat=navire, navire de traction littéralement).


Bon voilà, je suis amarré ...

Beaucoup de bateaux gris aujourd'hui, devant, derrière ...

Bon on le vide ce bassin, j'ai du boulot dans mon port moi ...

ISTRIA - Class RINA - Construit en 1968 (converti en 1993) - Tonnage 192.78 t - Longueur totale 28.50 m - Largeur 8.52 - Tirant d'eau 3.80 m - Propulsion 2 Propellers Voith Schneider type 24 A E/150 - Moteur 2 DEUTZ-MWM SBV8M 536


Ah au sec, les travaux vont enfin commencer ...

Je laisse voir ma cage avec mes propulseurs ...

Moi monsieur, en 1991, j'ai vu les flammes de l'enfer ...

Donc ce petit TUG, dénommé ISTRIA est un héros pour la raison suivante :

Contexte :


Le 11 avril 1991, ce pétrolier battant pavillon chypriote déverse 80.000 tonnes de pétole brut de façon normale, à l'île artificielle de Gênes Multedo, centre pétrolier du port de Gênes (côté ouest). Après cela il va mouillé au large de Gènes, à environ 2,5 miles de mouillage près de Arenzano, pour décharger le reste du produit (144 000 tonnes de brut iranien) qu'il avait encore dans ses réservoirs. Avec ses 36 hommes d’équipage le navire commence les opérations de transfert du pétrole de la proue vers les réservoirs centraux. C'est lors de ces opérations, qu'une citerne explose et provoque un incendie violent. Le navire s'est brisé en trois parties. L'une coule sur place. Il est ensuite remorqué par le remorqueur Olanda pour l'éloigner du port de Gène. Des colonnes de fumées noires atteignant 100 mètres de hauteur s’échappent du bateau en feu. Le Haven coule finalement sur un fond de 82 mètres à 1,2 miles de Arenzano.

Malgré d'importantes opérations de lutte en mer, des nappes polluantes dérivent vers l'ouest, venant toucher de nombreux sites de la côte Ligure, puis atteignent la côte d'Azur française jusqu'à Hyères. Les autorités italiennes décident de brûler la plus grande partie du pétrole en mer, tout en maintenant une surveillance importante des effets sur l’environnement.

Notre Héros :

Notre remorqueur alors en service dans le port de Gènes à l'époque est intervenu immédiatement sur les lieux de l'incendie pour sécuriser et secourir les membres d'équipage de ce superpétrolier. La valeur de son équipage, le courage montré lors de son intervention a valu à tout l'équipage de l'ISTRIA d'obtenir une SILVER MEDAL FOR MARINE VALOUR (Italie).

Sur cette page internet vous pourrez lire et voir le récit de cette tragédie et des photos de l'Istria en action : Tragédie du Haven

Tanker HAVEN : Mis à l’eau en 1973 aux chantiers espagnols Astilleros Espanoles SA à Cadiz ce tanker fait partie d'une série de pétroliers construits entre 1972 et 1973. Cette série allait se montrer particulièrement malchanceuse car parmi ces éléments, quatre allaient provoquer des catastrophes naturelles. Le premier est le célèbre Amoco Cadiz qui s'échoue sur les côtes bretonnes le 16 mars 1978, répandant 230 000 tonnes de fuel brut. Puis vient le Maria Alejandra qui fait naufrage le 11 mars 1980 sur la côte Mauritanienne après une explosion à bord, enfin le 3 avril de la même année c'est le Mycene qui lui aussi explose au large des côtes Sénégalaise. Le quatrième étant bien sur le Haven.

l'AMOCO MILFORDHAVEN, qui deviendra le HAVEN
Enregistrer un commentaire