Google+ La Gazette de Bigbull: C'est Georges qui accompagnait Jeanne !

SOUVENEZ-VOUS

OHÉ DU NAVIRE ! *** Retour de la GAZETTE DE BIGBULL avec un article sur un caboteur de la Seine ... le FRISIAN INO ... ***

dimanche 13 janvier 2008

C'est Georges qui accompagnait Jeanne !

Retour en arrière, jeudi 10 janvier je suis sur la jetée de la pointe Simon, j'assiste à l'accostage de la Jeanne d'Arc (depuis 1912 il est de tradition de baptiser ainsi le navire école). Et puis, le navire stoppé, descend alors le pilote qui a assuré l'entrée et la mise à quai du navire. Un camarade me présente et soudain le pilote me propose d'embarquer sur la "pilotine" afin d'assister à l'arrivée du Georges Leygues. Aussitôt dit, aussitôt fait, voilà donc en partie mes premières photos en pleine mer (enfin dans la baie) !

Tiré du site http://www.netmarine.net que je recommande aux amateurs de la marine nationale :
"Le Georges Leygues est la première frégate d'une série de 7 bâtiments spécialisés dans la lutte anti sous-marine. La polyvalence que leur confèrent les missiles anti-surface Exocet et anti-aériens Crotale en font des navires particulièrement aptes à remplir des missions de défense des approches maritimes, de présence et d'escorte en haute mer.
La frégate Georges Leygues a été mise sur cale le 16 septembre 1974 à Brest. Lancée le 17 décembre 1976, elle est entrée en service le 10 décembre 1979.

Durant 20 ans, le Georges Leygues a été l'un des fers de lance de la Marine nationale, présent en première ligne du conflit du Liban à la guerre en ex-Yougoslavie, en passant par la protection des bâtiments de commerce durant la guerre Iran-Irak et l'opération Restore Hope/Oryx en Somalie.
En mai 1999, le Georges Leygues a quitté Toulon pour Brest, où il a été affecté comme conserve du porte-hélicoptères Jeanne d'Arc, bâtiment Ecole d'Application des Elèves Officiers de Marine en remplacement de la frégate Duquay Trouin désarmée. Il accomplira cette mission jusqu'à son désarmement. Le bâtiment compte 190 hommes d’équipage (dont 17 femmes) et peut accueillir dans sa « cité école » une quarantaine d’officiers élèves. Au cours de ces missions nobles mais loin des fronts, le Georges Leygues a participé avec la
Jeanne d'Arc à plusieurs opérations : Limpopo au Mozambique en 2000, Carbet en Haïti en 2004 et Beryx en Indonésie en 2005.
En 2005, malgré son grand âge, il reste le bâtiment le plus rapide de la flotte avec une pointe à 29,6 nœuds durant la mission EAOM 2004-2005."

Equipage sur le pont en grande tenue pour l'arrivée dans la Baie !

En faisant "le tour" on remarque Le sonar
remorqué VDS (Variable Depth Sonar).

De face superbe non ?

Enregistrer un commentaire